Polar Vantage, ma montre connectée

Hello,

Je vous retrouve enfin pour cet article tant attendu : je vous parle de ma dernière montre connectée Polar, la Polar Vantage. 

Avant de commencer à papoter technique, laissez-moi vous raconter ma petite histoire avec Polar. J’aime bien commencer par le début de mes collaborations car c’est souvent un joli hasard qui débouche sur une relation exclusive et longue durée. 

Polar, c’est mon choix avant tout

J’ai commencé à faire du sport et à courir en 2014, sans aucune montre connectée. Après un an à tracker mes runs avec une application (Nike Running Club à l’époque), j’ai eu envie d’un peu plus de technologie dans ma vie sportive. Je voulais avoir une montre pour courir, avec un GPS donc, mais aussi pour connaître ma fréquence cardiaque pendant mes séances de renfo. J’ai un peu regardé ce qu’il se faisait, et j’ai trouvé la montre qui me faisait vraiment envie : la Polar M400. Multi-sports, GPS, et cardio avec une ceinture à la poitrine. Je l’ai demandé à mes parents pour mon anniversaire, en août 2015. Je l’ai tout de suite adoptée. Simple d’utilisation, interface sympa. J’ai gardé ma M400 jusqu’en juin 2017.

Je deviens ambassadrice Polar 

En juin 2017, je suis contactée par Polar, qui avait identifié mon profil et qui me proposait de devenir ambassadrice. C’est à dire de rejoindre une petite équipe d’amateurs et de pro, pour tester et représenter la marque, sur du long terme. Je précise qu’il ne s’agit absolument pas d’un partenariat rémunéré. Être ambassadeur Polar, c’est recevoir les produits en exclusivité et en test, et participer à des évènements avec les autres ambassadeurs. Exactement comme j’ai pu le faire en février 2018 lors du Triathlon de Cannes ou en janvier 2019 lors du Ambassadors Training Camp en Corse. Toujours très sympa et ultra inspirant. 

Polar Ambassadors Training Camp. Crédit photo @pimrinkes

Ma deuxième montre, la M430

Lorsque je suis devenue ambassadrice, j’ai pu tester la M430, une évolution de la M400. Quelques améliorations, dont la mesure de la fréquence cardiaque directement au poignet. J’ai beaucoup utilisé ma M430, que j’ai eu en orange puis en bleu, et je la valide complètement. Certains ont souvent dénigré le look des Polar. C’est vrai qu’on n’était pas dans un design très branché, mais cela ne m’a jamais dérangé. C’était pour moi une montre parfaite pour la course à pied et les sports de salle. Mais également pour le suivi d’activité classique, comme l’analyse du sommeil, le statut de récupération, le nombre de pas, calories brulées, etc.

La M430 ne proposait pas la mesure de la distance en natation ni de mode triathlon sur celle ci, mais ce n’était évidement pas un problème pour moi, puisque je n’en fais pas. Pour ceux qui voulaient le mode triathlon, il fallait s’orienter sur la V800, plus complète.

La Vantage

On y vient ! Fin 2018, Polar sort une nouvelle gamme dernier cri, la Vantage V et la Vantage M. 

Déjà, rien que que le design, c’est une révolution pour Polar. Fini le cube, hello la montre super canon ! Gros gros coup de cœur sur son look. Sobre, pas trop grosse, des beaux matériaux. Elle donne envie dès qu’on la voit.

Polar Ambassadors Training Camp. Crédit photo @pimrinkes

Les fonctionnalités de la Vantage

Concernant les fonctionnalités de la Vantage, je ne vais pas vous faire un article aussi détaillé que les blogs spécialisés , mais voici les grandes lignes. 

  • Cardio au poignet. Concernant la fiabilité de la mesure de la fréquence cardiaque, c’est forcément moins précis qu’une ceinture qui prend le cardio à la poitrine, mais c’est la meilleure mesure au poignet du marché. En gros, ça fait largement le job. Personnellement je ne m’en sers pas plus que ça pour mes entraînements, mais cela permet à la montre de mesurer mon effort pendant un run, et cela me donne une courbe de progression. 
  • Plus de 130 modes sportifs différents. Vous avez vraiment tous les sports possibles et imaginables. Ceux que j’utilise le plus : course à pied évidement, circuit training, et indoor cycling. Vous pouvez ajouter jusqu’à 20 profils sportifs à votre montre de sport et personnaliser les paramètres pour chacun d’eux. Par exemple, vous pouvez définir une fréquence cardiaque, une vitesse ou des zones de puissance et choisir les données que vous souhaitez afficher sur votre montre pendant vos entraînements.
  • Mode triathlon. Alors je ne l’ai jamais testé mais je me suis renseignée auprès des pro, et il fonctionne très bien, avec les transitions etc. 
  • Programmation de ses séances. J’avoue que je n’utilisais jamais ce mode, mais je l’ai découvert récement. Il est super pratique pour le fartlek par exemple. Super simple à faire, depuis l’ordinateur ou directement via l’application sur le portable. 
  • Retour au point de départ : si jamais vous partez un peu à l’improviste.
  • Appels et notifications sur la montre.
  • Training load : grâce à une mesure de la charge cardiaque, c’est à dire de l’intensité de vos seances et donc de l’effort, Polar analyse votre charge d’entrainement. Vous pouvez retrouver ensuite votre statut de récupération et niveau de fatigue, afin d’ajuster votre programme.
  • Suivi et analyse du sommeil. 
  • Niveau d’activité, pas, calories dépensées, etc.
Polar Ambassadors Training Camp. Crédit photo @pimrinkes

Et sûrement beaucoup d’autres choses que j’oublie. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Polar M vs Polar V

La Polar existe en deux versions : la M et la V. 

La Polar Vantage V

La V est plus poussée, plus pro, plus complète et un poil plus performante. Elle est destinée aux athlètes pro ou qui suivent un entraînement semi-pro, à ceux qui veulent le top du top, ou tout simplement à ceux qui aiment les données. 

Ce qu’elle a en plus :

  • 40H d’autonomie en activité
  • Écran tactile
  • Possibilité d’entrer des données GPX pour programmer son parcours 
  • Analyse de la puissance de course. La puissance, c’est une donnée en plus de la charge cardiaque. Cela représente l’intensité réelle de votre séance : quelle puissance vous y avez mis. Elle sera par exemple plus élevée que une séance de côte que sur du plat. Je schématise un peu, mais cela vous permettra d’avoir une analyse plus poussée de vos entrainements.

Son prix : 500€ avec le capteur de FC. Les infos ici.

Ses couleurs : noir, blanc, orange. Les 3 sont vraiment canons, et le blanc ne se sali pas.

La Polar Vantage M

La M, c’est la petite sœur de la V. Elle est un peu plus petite, et plus légère. Elle n’a pas tous les caractéristiques de la V mais personnellement c’est celle que j’ai choisi car elle me suffit amplement. Il lui manque donc les quatre points du dessus, mais elle garde quand même 30 heures d’autonomie en activité, ce qui est largement suffisant pour la plupart des pratiques sportives.

Ses petits plus : un format un peu plus léger, et la possibilité de changer les bracelets et mettre un joli bracelet en tissu pour un côté plus lifestyle. 

Son prix : 290€. Très petit prix pour tout ce qu’elle propose. Les infos ici

Ses couleurs : noir, blanc ou rouge. Et vous pouvez changer le bracelet très facilement. Il existe en tissu en blanc, orange et bleu pétrole.

Le seul petit bémol que je donnerais aux Vantage, c’est le temps d’attente pour trouver le signal GPS : entre 2 et 5 minutes en fonction de l’endroit. Mais des mises à jour régulières permettent d’améliorer ce petit point au fur et à mesure.

La prise en main et synchronisation

Franchement, la prise en main est super simple. Il suffit de vous créer un compte Polar sur Polar Flow. Vous pouvez le faire directement depuis votre téléphone, via l’application, ou bien sur l’ordinateur sur Flow Sync. Pour la synchronisation, elle se fait également soit par bluetooth soit via votre smartphone, soit en branchant la montre sur l’ordinateur.

Et si jamais vous avez le montre problème, le SAV Polar est super efficace ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.