Je ne suis pas aussi forte que ce que je pensais

Cette article n’a pas grand intérêt. À part vous expliquer dans quel état d’esprit je suis en ce moment. Vous n’y trouverez ni conseil prépa de course, ni de belles phrases inspirantes. Mais j’avais besoin d’écrire. C’est à ça que sert un blog non ? 🙂

C’est fou comme j’ai l’impression que ma vie change littéralement tous les 6 mois depuis 2 ans. Ma vie sportive surtout.

À chaque fois, je pense avoir trouvé l’équilibre, mais finalement pas tant que ça.

Sans rentrer dans les détails, ma routine a encore changé depuis début 2017. Tout ne se passe pas exactement comme je l’avais imaginé il y a quelques mois. Vous l’avez peut-être remarqué, je ne fais pas autant de sport que ce que voudrais. Enfin je ne sais pas même pas si j’ai vraiment envie d’en faire autant que prévu.

Je devais commencer une prepa Semi et Marathon de 14 semaines. Organisée jour par jour, en alliant 4 Runs et entre 2 et 4 séances CrossFit.

Depuis début janvier, j’ai du aller 6 fois au CrossFit, et je n’ai pas couru plus de 3 fois par semaine. Sans respecter mes séances, le programme, les allures. J’ai perdu du muscle, mais pris du poids. Pas grand chose, mais quand même.

Je suis incapable de m’imposer ce rythme et de le tenir. Je ne sais pas si c’est lié à mon nouveau job que j’adore, à la fatigue, la flemme, la peur inconsciente de bien me planter. Si je ne m’entraîne pas, j’aurais une bonne excuse.

N’empêche que c’est potentiellement ce qui risque de m’arriver. De ne pas passer en dessous des 1h36 au Semi de Paris, et de ne pas finir le Marathon en moins de 3h45, voir 4h voir tout court.

Mais je ne pourrais que m’en vouloir. En vouloir à mon manque de motivation, ma flemme, mon incapacité à dire non à une soirée à la place d’un fractionné, à repousser les entraînements.

J’aime beaucoup le CrossFit et ça me manque. Mais je n’ai juste plus la tête à y aller. Je verrai sûrement après le Marathon pour y retourner.

J’adore courir avec les copains, mais je ne sais pas suivre une allure un programme.

C’est un peu mon bilan sportif des deux premiers mois de 2017. J’ai juste plus envie de me forcer. Je suis fatiguée de m’imposer ce mode de vie, et en même temps je sais que je serais vraiment déçue de ne pas tenir mes objectifs. Mais l’un ne va pas sans l’autre. Il faut faire des choix et les assumer. J’ai toujours dit « quand on veut, on peut ». Mouais haha…

Je suis un peu les fesses entre deux chaises en ce moment. Du coup, je me pose de la question : de quoi j’ai vraiment envie ?

Si je ne fais pas moins de 1h36 au Semi, est ce que c’est « grave » ? Et si je fais le Marathon en plus de 4h, est ce que c’est grave ? Oui et non. Non parce qu’on s’en fout ! Et oui parce que je serai extrêmement vexée de ne pas être arrivée à tenir une prepa ! Alors que tout le monde est capable de tenir une prepa. Je pense à tous ceux qui voient leur entraînement ralenti à cause d’une blessure, de problèmes perso. Moi je vais très bien. Mais je n’y arrive plus.

Et quand je vois ceux et celles qui suivent leur prepa à la lettre, je suis à la fois admirative / jalouse et je me trouve encore plus nulle haha. Je ne parle pas en terme de niveau, mais simplement en force mental. Je n’ai finalement aucun mental.

Encore un article qui ne sert à rien, surtout après beaucoup d’inactivité ici.

Parlons en d’ailleurs de ce blog, le compte Instagram que j’alimente beaucoup moins depuis janvier. Je suis vraiment désolée. Sur Instagram, cela s’explique simplement par le fait que je fais beaucoup moins de sport. Je poste toujours après une séance, mais difficile de poster quelque chose que je ne fais pas. Et je ne cuisine pas, donc impossible de compléter avec de jolies photos d’assiettes colorées. Pour le blog, je n’ai plus le temps. Plus le temps pour découvrir de jolies choses et écrire dessus. Et je ne me sens pas, en ce moment, légitime de vous parler motivation, entraînements, conseils en course à pied etc, parce que je n’arrive même plus à me gérer moi même. Et je suis désolée pour ça.

Je pourrais conclure cet article en disant que c’est la vie, que ce n’est pas grave de se planter, que chacun avance à son rythme et apprend de ses erreurs. Et que j’ai trouvé mon nouvel équilibre. Mais ce n’est pas vrai. Pour une fois, j’adore mon job, mais je sais pas où j’en suis sportivement parlant. Peut-être que faire du sport 6 fois par semaine n’est plus ma priorité ? Je ne sais pas vraiment en fait.

Il n’y aura donc pas de conclusion à cet article pas très joyeux pour commencer la semaine, j’en suis désolée. J’avais juste envie / besoin d’être une nouvelle fois honnête avec vous.

Je vais essayer de faire au mieux, car j’ai la chance de participer à de très beaux projets, et surtout de partager ça avec vous. Merci d’être là. Et aussi car je veux limiter la casse pour les grosses échéances à venir 🙂

À très vite,

Mathilde

Comments

  1. Pingback: J-10 avant le Schneider Electric Marathon de Paris - Mathildedrg | Mathildedrg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *