Courir l’été : mes bonnes pratiques

Hello !

Depuis quelques semaines, le beau temps et la chaleur ont officiellement pris leur quartier et on adore. C’est quand même plus cool quand il fait beau non ? Le problème, c’est que pour courir, ça devient un peu compliqué, surtout si on supporte mal les coups de chaud, la pollution, etc. Je profite donc de cet article pour vous partager mes petits conseils et petites astuces sur comment continuer à courir l’été. C’est parti ! 

La grande question : peut on continuer à courir lorsqu’il fait chaud ?

J’ai envie de dire un grand oui, si c’est fait de façon intelligente. Non, aller faire une séance de fractionné sur piste en plein cagniard à l’heure du déj, ce n’est pas une bonne idée. Il y a des bonnes pratiques à connaître, et des petites habitudes à adopter quand les degrés commencent à grimper. Voici mes quelques conseils pour courir en été.

 

1- Penser à bien s’hydrater

Toute la journée, avant, pendant et après votre run. Plus il fait chaud, plus on perd de l’eau, bien plus qu’en hiver. Il faut donc penser à rester bien hydraté, qu’on aille courir ou non. Personnellement, je bois beaucoup plus en ce moment, et je ne pars pas courir plus de 5KM sans ma bouteille d’eau. Je pense également à bien boire au moins 50cl d’eau en rentrant. Pour courir avec de l’eau, plusieurs façons de faire. Je porte ma bouteille à la main, ça ne me dérange pas. Il existe aussi toutes sortes de gourdes, camel bags etc, mais n’en ayant jamais testé, je ne peux pas trop vous conseiller.

Vous pouvez aussi prévoir votre parcours en suivant des fontaines. Je pense aux quais (à Paris), aux parcs etc. Vous saviez qu’à Paris, il existe plus de 700 fontaines avec de l’eau potable ? Retrouvez la carte ici pour faire vos petits parcours 😉 

 

2 – Adapter son entrainement

On évite les séances trop intenses, qui font monter le cardio trop haut. Fractionné, fartlek, séance de cotes, toussa toussa. Ça tombe bien, c’est l’été, et pour la plupart d’entre nous, qui dit été = fin de saison = pause estivale. Les prochains objectifs ne sont normalement pas avant début septembre, ça nous laisse un peu de répit avant de reprendre l’entrainement. On privilégie donc les sorties à la cool, allure tranquille, histoire de continuer à faire du kilométrage et rester en forme. C’est le meilleur moment pour travailler cette fameuse endurance fondamentale. Vous avez peur de vous ennuyer ? Embarquez vos potes avec vous et transformez cette sortie un peu barbante par un run papotage, suivi d’un apéro ! C’est l’été, il faut profiter 😉

> Changer sa routine

Vous pouvez aussi casser la routine, et intégrer du renforcement musculaire dans vos runs. Les derniers en date qu’on a fait avec la team AR Sentier :

  • 3KM run, 30 minutes abdos / squats / pompes, 3KM run
  • 10KM squats : 10-20-30 etc squats tous les kilomètres

Ça change, ça permet de faire une petite pause, et de repartir.

Dernière alternative : remplacer vos runs par d’autres entrainements. C’est l’occasion d’aller à la piscine non ? Ou bien en salle climatisée, faire du vélo par exemple. Comme chez Let’s Ride😍  Ou alors carrément courir sur tapis en salle si vous ne supportez vraiment pas la chaleur.

Si vous devez tout de même continuer à vous entrainer à la dur, alors faites le aux bonnes heures. Tôt le matin, tard le soir, privilégiez les zones ombragées.

 

3 – Choisir ses heures

Justement, en parlant d’heure : pour courir l’été mais échapper à la chaleur, c’est soit avant 8h30 le matin, soit après 19h30 le soir, et encore… Sauf que le soir, c’est souvent l’apéro.

Il va falloir apprendre à mettre son réveil un peu plus tôt. Personnellement, dès qu’il commence à faire jour, j’adore aller courir vers 6-7h. Ça me permet de profiter un peu de la fraicheur, et de bien commencer ma journée. C’est un rythme à prendre, mais promis, après l’avoir fait 2-3 fois, ça devient plus facile. Dans ce cas là, je pars sans avoir manger car je sais que je peux courir 45 minutes – 1 heure à jeun. Je mange bien la veille, et j’embarque juste une bouteille d’eau. Si vous n’avez pas l’habitude de courir à jeun, testez vous d’abord sur 20-25 minutes, et emportez quelques fruits secs et/ou du sucre au cas où.

Et si vous êtes plutôt du soir, alors aucun problème ! L’avantage de la nuit qui ne tombe pas avant 22h30, c’est qu’on a le temps d’aller courir + de retrouver des amis pour profitez des journées longues.

Évidement, on évite d’aller courir le midi, sur les heures les plus chaudes de la journée.

 

4 – Last but not least : adapter sa tenue

Je ne rentrerai pas sur le débat des couleurs, certains bannissent le noir, d’autres le recommandent. Pour moi, l’important, c’est d’avoir un haut pas trop moulant, pour laisser la chaleur s’évacuer. On évite les matières coton etc, et on s’offre des matières respirantes. Pour moi, c’est soit T-shirt technique super léger et aéré, soit débardeur qui ne me colle pas trop. On peut aussi tenter un #teambrassière, mais personnellement, je ne le fais que très rarement : seulement dans les parcs ou sur les quais de temps en temps, ou si je suis avec d’autres filles qui le font. Ou au bord de la plage, mais je ne pars pas toutes les semaines au bord de l’eau haha !

On peut aussi opter pour une casquette pour se protéger la tête. Ou alors (et je préfère cette technique) partir avec les cheveux un peu mouillés, et se mettre de l’eau sur la tête régulièrement. Pareil pour les vêtements : vous pouvez aussi partir avec un haut mouillé pour avoir l’effet froid au moins au début !

 

> Courir avec Odlo

C’est donc le moment pour moi de vous parler de la dernière collection Odlo et de leur gamme Ceramicool. Sobre, simple et ultra légère, je valide par grande chaleur. La gamme Ceramicool, qui est une gamme de première couche permet au corps de perdre 1 degré et donc d’avoir moins chaud. Le mini short est parfait à mettre sous un short un peu plus ample, et les hauts sont très bien pour du training par exemple. Dans la foulée, je valide le débardeur running super léger avec pas mal de points de ventilation, le short de running très confortable ! Pour avoir shooté ces photos pendant 3H en plein soleil avec Kévin, je peux vous dire que les tenues remplissent tous les critères pour les grandes chaleurs haha !

Découvrez Ceramicool ici 🙂

J’espère que cet article vous aura plu et que mes petits conseils vont vous servir cet été 🙂 N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, et quelles sont vos bonnes pratiques pour courir quand il faut chaud !

Moi qui suis encore un peu blessée, je n’ai pas vraiment ce dilemme d’aller courir ou non pour le moment, mais je tacherai pas de les appliquer dès que je serai à nouveau sur mes deux pieds !

À très vite,

Mathilde

Crédit photos : Kevin Sabah

Comments

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *